Michel est un passionné. Il possède trois TR1 qui attendent patiemment leur transformation dans des styles différents. Les projets avancent par petite touche :<< Ce sont des exercices de style de longue haleine, que je mets de côté un temps et vers lesquels je reviens, presque par impulsion. >> 
Mais il ne se sent pas complet...
Technicien en bureau d'étude pendant 30 ans, il est remercié à la cinquantaine. << Une nouvelle vie à commencée, faite de restauration de vieilles pierres, et insidieusement de création artistique. >>
Son corps de ferme restauré, au confins du Quercy, est aménagé d'espaces correspondant aux pôles d'intérêt de chaque membre de la famille - soit en ce qui concerne Michel, un atelier vitrail et un atelier moto.
<< Ma famille est mon ancrage, la zone d'équilibre et de protection qui me donne de l'énergie de projeter et d'entreprendre. Mon seul désir est de me faire plaisir sans pénaliser les miens, tout en leur montrant que nous sommes multiples et donc capables de beaucoup. >>
Le travail du vitrail débute en 1989 comme un souhait de reconversion professionnelle. Dès lors, son désir d'en apprendre toujours plus et sa passion le poussent dans divers ateliers de perfectionnement, à son compte et sur son temps libre. << Après quelques réalisations très        traditionnelles (portes, fenêtres) pour des amis, j'ai eu l'envie de sortir des sentiers battus et de mettre du verre dans et sur tout objet, surtout s'il est improbable. Le verre est le leitmotiv dans ma création,  valorisant tout autre  matériaux qui seuls me semblent fades. >> Et c'est à ce moment que ses deux passions s'entrechoquent ! << Bien sûr, l'idée première fut de trouver une vieille pétoire et de l'habiller de verre, mais l'envie de créer de nouvelles  esthétiques pris le dessus et  me voila parti à délirer. >>
Ses œuvres sont en perpétuel évolution. Ses deux dernières créations ont un réservoir en volume.
 
Ce qui n'était pas le cas de ses deux premières.
<< J'ai mis les deux premières en conformité avec les deux dernières, et il n'y aura plus de moto artistique plate. >> 
Michel explore également d'autres univers, faits de féminité et de sensualité, 
en mettant en scène des escarpins très aguicheurs et des verres  peints  représentant scènes et figurines...
 
 << Le but ultime de mon art est simple : me faire plaisir en m'exprimant avec les cordes de mes passions, d'autant plus que maintenant je  sais que ce  plaisir est très  souvent partagé. Être artiste vous fait pénétrer dans un nouveau monde, pas simple à appréhender dans le  domaine de l'art contemporain,  donc un monde mystérieux et  attirant où la rencontre des autres sans préjugés est primordiale. J'ai le sentiment aussi de plénitude. Alors bien sûr, je ne peux rêver que d'une chose, que cela continu. >>
Texte : Ugo Draine

Retrouvez Michel Coste

sur les réseaux sociaux

Exposition permanente chez l'artiste, prendre contact pour plus d'information.

Michel Coste, artiste vitrail

e-mail: michelcoste45@laposte.net

 

 

 

Site réalisé par Johann Assalit / assalit.j@gmail.com